Leonora Kean T1

Vivre, quand on a seize ans, au sein d’un clan de sorcières sociopathes n’est pas facile tous les jours, moi, je vous le dis.

Entre les cours de sortilèges, de potions et de magie élémentaire des Vikaris, je suis au bout du rouleau.

Alors, si en plus, on commence à ramasser les cadavres dans tous les coins, je sens que je ne vais pas tarder à provoquer un massacre.

Parce qu’on peut dire ce qu’on veut : la patience, chez nous, n’est décidément pas un trait de famille...

 

 

Auteur : Cassandra O’Donnell

Edition : Pygmalion

Liens :  Sa page Amazon

Date de sortie : 27 mars 2019

ISBN : 978-2756422008

Nombre de pages : 400

Catégorie : Fantasy

 

Un peu du début de l’histoire :

(beaucoup moins gore que ne le laisse à penser cet extrait)

Pour le peu que j’en sais, apprendre à découper un cadavre en quatorze morceaux – tête et pieds compris –, n’a de véritable intérêt que pour deux catégories de personnes : les tueurs en série humains férus de puzzles et les cannibales (parce que ça prend moins de place dans le congélateur). Pour les autres, il existe des méthodes bien moins fastidieuses et chronophages pour se débarrasser d’un corps. J’avais donc du mal à comprendre pour quelle raison grand-mère avait tenu à m’imposer un cas pratique aussi assommant.

— Mamie, tu es vraiment certaine que c’est nécessaire ? Mon tablier va être foutu ! râlai-je en me demandant pourquoi elle ne m’avait pas fourni une tronçonneuse plutôt qu’un énorme couteau de boucher et une hachette ridicule.

— Coupe en biais ou tu vas tomber sur l’os.

Des os, il y en avait deux cent six dans le corps humain, alors, je n’étais peut-être pas une pro des statistiques, mais quelque chose me disait qu’il allait être difficile de les éviter.

— Non, pas comme ça, enfin. En biais, je t’ai dit ! grogna-t-elle en sifflant entre ses dents.

Je poussai un profond soupir.

— Franchement, mamie, ça irait beaucoup plus vite si tu me laissais utiliser mes crocs.

Grand-mère pinça les lèvres.

— Il est hors de question que je laisse mon arrière-petite-fille se conduire comme une barbare !

Les grands-mères et les arrière-grands-mères sont toutes les mêmes : elles vous obligent à manger proprement, à être polies, à ne pas interrompre les conversations des grandes personnes, à découper les macchabées sans se salir… Pff…

— Très bien, inutile de t’énerver, marmonnai-je en lui tendant un avant-bras. Voilà, c’est fait, t’es contente ?

 

Mon avis :

Je n’ai pas hésité une seconde quand j’ai appris que ce premier tome de « Leonora Kean » écrit par Cassandra O’Donnell est sorti. Mais contrairement à certains qui se sont jetés dessus comme un loup-garou sur sa proie, j’ai préféré attendre…

J’avais adoré les six tomes de « Rebecca Kean », la mère de Cassandra, lus en 2017. Mais avant de m’attaquer à la lecture des aventures de sa fille, je me suis dit qu’il faudrait que je me replonge dans l’univers de Cassandra (ce qui n’est pas une obligation).

Était-ce une bonne idée ? Pas sûr, enfin si, euh non, mais si. Bon, je ne saurais dire si j’ai bien fait ou pas. J’ai donc dévoré en une vingtaine de jours, les six tomes de Rebecca (oui, je lis moins vite en ce moment).

Et puis est venu le temps de Leonora. J’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver la plume de Cassandra et sa facilité à nous faire vivre les aventures de la jeune fille mature qu’est devenue Leonora. Seul petit regret, mais est-ce important, ne pas retrouver certains des personnages de la saga, tels que Raphaël, Beth, William ou même Bruce.

Alors, voilà, que dire d’autre si ce n’est espérer que le tome 2 de Leonora nous arrive rapidement et que nous n’attendions pas aussi longtemps que pour enfin découvrir le tome 7 de Rebecca !

S’il te plaît Cassandra, je comprends que ta priorité aille vers la jeunesse, mais ne nous oublies pas, nous, les grands qui ont hâte de te lire à nouveau.