Patrick G. Delétang

Ecrire est un plaisir et une angoisse de chaque jour !
Quand on y a gouté, impossible de revenir en arrière sans avoir l'impression de perdre son âme...


2 Maiwenn 3002 novembre 2016 3 Mourirpourelle 300 11 février 2017 4 Disparue 300 5 septembre 2017 5 Vengeance Tardive 12 février 2018 6 LaLettreOubliée 300 30 août 2018

Rouge Noir Editions, j'arrive...


Rouge Noir Editions, la maison qui cultive vos émotionsLa surprise de l'année...

J'ai l'honneur et le plaisir de vous annoncer que je rejoins, en cette année 2020, la maison d'édition "Rouge Noir Editions" et sa sympathique responsable Joséphine pour la réédition de mes romans. Je rejoins les différents auteurs déjà publiés que sont : Lara Dantony, Ingrid Morel, Damien Claire, Priscilla Dorschner, Manon T, Pauline M, Méline Thomas, Célina Rose et bien sûr, Joséphine LH... 

Pour commencer cette collaboration, c'est en mars 2020 qu'est prévue la sortie de mon tout premier roman "Mensonge(s)" qui n'a jamais été publié pour l'instant. Ce sera donc une nouveauté qui, je l'espère, plaira à de nombreux lecteurs. Je vous donnerai plus d'infos très bientôt et vous présenterai la couverture dès que celle-ci sera disponible.

Cliquez sur l'image ci-contre pour visiter le site de "Rouge Noir Editions, la maison qui cultive vos émotions..."

Mes personnages

Croyez-moi ou pas, peu importe, mais je vous certifie que les personnages de mes romans sont vivants et ils me le font bien sentir. Le début d’une nouvelle aventure est toujours le même : après l’idée générale de l’histoire, après la recherche du titre, après la photo de couverture et le lieu principal de l’histoire, je me penche sur les personnages !

Enfin, les principaux car les autres « naissent » au fur et à mesure que l’histoire évolue. Vous allez rire ! Dès que je fais vivre un de mes héros, je me sens obligé de lui trouver un nom et un prénom, mais cela c’est normal. Ensuite, se greffent une date et un lieu de naissance, de mariage et de décès si nécessaire et enfin, une photo. Oui, vous avez bien lu, avant même de démarrer l’écriture de la moindre ligne, je me sens obligé de les faire vivre. 

Et grâce à mon logiciel spécialisé, je leur invente une généalogie avec des parents, des cousins et si besoin des enfants. Dès qu’ils se trouvent au sein de l’histoire, j’ai presque l’impression qu’ils vivent leur vie et n’acceptent pas toujours ce que je veux leur faire que ce soit sur le plan professionnel ou personnel.

J’ai eu beau imaginer que mademoiselle Y devait rencontrer monsieur Z, celle-ci profite d’une rencontre insolite pour lui préférer mademoiselle M. Tout cela pour vous dire que les choses n’évoluent pas toujours comme je l’ai prévu au départ. Je commence à m'y faire, mais ce n'est pas toujours évident...

Si vous aussi vous avez l'impression de ne pas toujours maîtriser les personnages de vos oeuvres, n'hésitez pas à me le dire en commentaires, c'est toujours plaisant de partager sa folie...

{jcomments on} 

cartedevisite